Miser à l'Omaha

 

Tout comme au Hold'em, montrer sa force peut être un aspect important dans la façon de jouer une main à l'Omaha. Il y a cependant une grande différence. Miser gros à l'Omaha sur la plupart des cartes de la table, en particulier si vous êtes dans l'une des premières positions, sert avant tout à annoncer quasi publiquement aux autres la valeur exacte de votre main, et à partir de là, vos adversaires pourront agir en conséquence. Miser fort sur ce qui apparaît comme une quinte évidente servira à transmettre cette information à vos adversaires qui seront capables d'évaluer si leur tirage est susceptible de battre ce que vous détenez et si cela vaut la peine de suivre dans l'espoir de tirer ces cartes.

Ce qui est intéressant à propos des mises en général, c'est qu'elles n'indiquent pas seulement la force, mais aussi la vulnérabilité. Il y a pratiquement toujours une chance que quelqu'un puisse surpasser votre main faite au tirage et en misant, vous cherchez à vous assurer de remporter le pot avant que cela ne se produise. C'est un concept très important pour jouer sur le flop ou avant le flop à l'Omaha.

Le fait de miser avant le flop, cependant, peut être différent. Au Hold'em, miser avant le flop est important parce que cela permet de faire sortir les joueurs qui ont une main marginale. Les grosses paires ou les paires moyennes sont une bonne chose à avoir au Hold'em mais elles doivent être protégées du risque de devenir plus faibles sur des cartes comme A5 et K9. Il n'y a rien de pire que de sous jouer une paire puis de s'apercevoir que quelqu'un floppe deux paires bizarres ou mieux que votre paire de poche, ce qui rend votre main inutile. Cela ne vous gêne pas que les gens sachent que vous avez une grosse paire ou des cartes élevées, dans la mesure où vous pouvez l'utiliser comme levier pour les faire se coucher plus tard.

Mais à l'Omaha, miser avant le flop n'est pas une bonne chose à faire. Une mise maximum avant le flop indique pratiquement tout le temps que la personne détient un As et un Roi, de la même couleur ou pas. Ils essaient d'éliminer toutes les personnes qui ont d'autres tirages de flush ou de quinte et qui pourraient facilement les dépasser si le flop leur était favorable. Fort de cette information, vous pouvez donc maintenant agir comme il se doit avec votre main. Si vous suivez et que vous tirez un flush au roi sur le flop, et que le miseur du pré-flop continue à miser fort, vous pouvez être certain qu'il a le flush à l'As. Savoir vous coucher lorsque vous vous trouvez dans cette situation vous fera économiser beaucoup d'argent. Quant à celui qui a misé sur le pré-flop, il ne gagnera pas autant d'argent parce que ceux qui ont les secondes mains comprendront que sa relance sur le flop/tournant indique qu'il a une très bonne main.

Ne commettez pas cette erreur et n'admettez pas aussi facilement le fait d'avoir une main si forte sans en avoir besoin. Tout comme au Hold'em, la position est très importante. Si vous avez une main très forte et que vous vous trouvez dans les premières positions, vous devez miser en vue de protéger votre main. Mais c'est offrir des informations aux autres joueurs. Si vous avez la même main mais que vous vous trouvez dans les dernières positions, vous ferez la même mise mais les gens ne vont pas nécessairement en déduire que vous avez une main spécifique déjà faite.

Sous jouer et check-raiser peut être un outil très puissant à l'Omaha, tout comme au Hold'em. Si sur le tournant, vous tirez un nuts comme par exemple un flush ou un full, il y a aussi de bonnes chances que quelqu'un ait tiré une main plus faible et misera sur elle si les autres joueurs montrent une certaine faiblesse.

Par exemple, si vous détenez Kc Ks Td Js et que sur la table, il y a 5d 5s Kd, il n'y a aucune raison de miser fort sur le flop et de sortir les gens de la main. Dans cette situation, la seule chose dont il faut avoir peur, c'est si quelqu'un a 55 ou si un As ou un autre 5 sont tirés sur la table. Dans la mesure où il y a peu de chances que cela se produise, laissez les gens prendre quelques cartes gratuitement/pour peu cher alors que vous détenez une paire basse dans la poche ou un 5 dans l'espoir de tirer un full. Souvent, si personne ne mise fort en révélant une main de KK ou K5, les gens miseront lorsqu'ils auront tiré un full qui ne sera pas le nuts plus tard.

Notez bien qu'il est très dangereux de sous jouer avec une quinte ou un flush qui peuvent être facilement battus s'il y a une paire sur la table. Le fait de check-raiser peut cependant être utilisé si vous êtes a) dans les premières positions, b) vous détenez la quinte nuts (ou de préférence le flush) et c) vous pensez que les gens qui sont derrière vous vont miser puis suivre une re-relance.

Check-raiser est une façon de jouer dont l'utilisation dépend des joueurs qui se trouve autour de la table ainsi que de l'image que vous avez autour de cette même table. Les joueurs qui sont larges et agressifs ont de grandes chances de miser fort s'ils ont une main décente (flush au roi par exemple) et pourront même suivre une re-relance moyenne voire grosse. Les bons joueurs savent que le fait de check-raiser représente un gros drapeau rouge dans la mesure où de bons joueurs ne le feront pas à moins d'avoir une extrêmement bonne main qui ne prend pas le risque de se faire dépasser en donnant un tirage gratuit.